Arcade Fire – WE

Cet album est énergique mais dans l’ensemble assez plat, manque de force. A cela s’ajoute un manque de diversité : les morceaux se ressemblent trop et aucun ne sort du lot. Sauf un, peut-être, la bonne surprise de l’album : la collaboration avec Peter Gabriel sur Unconditional II (Race and Religion) qui donne une sorte d’envie de crier sans faire de bruit. Dommage que les beaux synthés de cet avant-dernier titre n’apportent pas leur vigueur aux autres titres. Certes, chaque morceau est travaillé, avec un son riche. Quelques titres ont une belle ligne rythmique, mais celle-ci apporte de l’énergie à des mélodies plutôt paresseuses (Age of Anxiety II (Rabbit Hole)). Le groupe a tendance à donner à leur musique un côté « hymne » (End of the Empire I-III) qui donne un tour un peu niais aux morceaux – mais peut-être est-ce pas habitude du mineur.

Note : 5 sur 10.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ces articles pourraient vous intéresser

%d blogueurs aiment cette page :